Acheter sur Etsy

La Géométrie, les bijoux anciens d’aujourd’hui

Mai 27, 2021

par Laëtitia Benvenuti

Etsy.com handmade and vintage goods

De l’archéologie à la bijouterie, il n’y a eu qu’un pas pour Paula, créatrice de La Géométrie. L’ex-archéologue a créé sa boutique Etsy en 2013. Depuis, elle rencontre un succès grandissant et son talent a fait d’elle l’une des finalistes des Etsy Design Awards en 2020 ! 

Paula est née et a grandi en Espagne où l’or, les perles et l’orfèvrerie se trouvent presque à chaque coin de rue nous dit-elle. Déjà enfant, elle rassemblait toutes sortes de matières et d’objets trouvés au gré de ses promenades pour créer ses propres bijoux. Aujourd’hui, elle donne vie aux créations de ses (et de vos) rêves en puisant l’inspiration dans sa passion pour les cultures ancestrales : des médailles comme des pièces de monnaie romaine ; des boucles d’oreilles intemporelles serties de perles ; des bracelets porte-bonheur, etc.

Après un an d’apprentissage auprès d’un artisan orfèvre, elle se lance à son compte encouragée par son compagnon qu’elle rejoint en France quelques années plus tard. La suite de l’histoire ? Vous allez la découvrir dans les prochaines lignes ! Paula de La Géométrie nous raconte son parcours, ses inspirations et ses aspirations. 

Découvrez les bijoux La Géométrie

Comment avez-vous choisi le nom de votre boutique ? 

La géométrie est déterminante dans la conception de tous les objets, y compris les bijoux. Le design de mes premiers modèles était minimaliste et géométrique. A l’époque, j’ai choisi un nom qui soit comme une description de mon travail et j’ai opté pour le mot français – clin d’œil à mon compagnon.

D’où vient votre passion pour les bijoux ?

Sans aucun doute de ma mère et de ma grand-mère que j’adorais observer lorsqu’elles s’apprêtaient pour une réunion de famille, une fête ou un mariage. Les voir s’habiller, se maquiller et choisir soigneusement quel bracelet ou quelle bague elles allaient porter me fascinait. Leurs boîtes à bijoux étaient comme des coffres à trésors pour moi !

Elles m’ont appris que ce que l’on met sur soi dit quelque chose de nous et cette idée s’est renforcée en étudiant l’histoire des anciennes civilisations. En ces temps-là, les accessoires étaient non seulement utilisés pour des raisons esthétiques mais aussi pour exprimer une croyance, un avis ou un aspect de votre personnalité – qui vous êtes tout simplement.  

Où trouvez-vous l’inspiration pour créer vos produits ? 

Que ce soit une mosaïque, une architecture, un film ou même une robe, tout m’inspire mais en tant qu’ex-archéologue et historienne, je puise surtout mon inspiration dans les cultures ancestrales. Je m’enthousiasme davantage à la vue d’un ancien collier en or et perles du Néolithique que devant la vitrine d’une grande maison de joaillerie.

Comment votre conscience écologique se reflète-t-elle dans votre travail ?

J’essaie d’être respectueuse de l’environnement autant que possible en achetant mes matériaux auprès de fournisseurs locaux et j’utilise au maximum du laiton recyclé. Aussi, j’ai fait le choix de produire mes bijoux à la commande pour éviter le gaspillage de ressources. Ils sont envoyés dans des boîtes recyclables et glissés dans des pochons vegan.

Est-ce que La Géométrie a évolué au fil du temps ?

Moi-même j’ai changé au cours de ces dernières années et mon travail aussi. Avec la pratique, je me suis beaucoup améliorée mais j’ai soif d’apprendre et je n’ai pas peur de me remettre en question. Connaître mes limites me permet d’essayer de les dépasser. Pour cela, je regarde des centaines de tutoriels afin d’apprendre des techniques différentes et j’investis dans de nouveaux outils qui m’offrent de nouvelles possibilités : j’explore, je teste, je m’amuse !

J’ai commencé avec des designs très simples, minimalistes et géométriques. Maintenant, je vais plus loin avec des formes plus complexes. Voyons ce que je ferai dans trois ou quatre ans… Tout évolue et c’est ce que j’attends de mes bijoux aussi.

Qu’est-ce que votre nomination aux Etsy Design Awards 2020 vous a apporté ? 

J’ai présenté ma candidature avec la certitude que j’allais passer inaperçue. Lorsque j’ai été sélectionnée en tant que finaliste, j’étais sous le choc. C’était un rappel à moi-même : j’ai sans doute du talent ! J’ai repensé aux gens qui m’ont dit que ce n’était qu’un passe-temps et que je n’y arriverais pas… C’était satisfaisant de m’imaginer leur dire « hey, regardez ! », j’étais fière de moi et cela m’a donné la force de continuer.

Comment une idée devient-elle un bijou ? 

Soit j’ai une idée précise et je dois ensuite trouver une façon de la concrétiser avec les outils et les connaissances dont je dispose – moyennant beaucoup d’essais, d’erreurs, de frustration et d’heures de travail. Soit je joue avec le métal et je vois ce que cela donne.

Il m’arrive aussi de transformer les échecs en quelque chose de beau ou d’essayer tout simplement de recréer des bijoux anciens en y ajoutant ma touche personnelle. Quoiqu’il en soit, je ne dessine jamais les motifs et si mon professeur lisait ceci, il serait très fâché…

A quoi ressemble votre journée type ?

Je me réveille très tôt, donc avant toutes choses : CAFÉ. Si j’accueille un chien (je suis aussi dogsitter), nous commençons la journée par une longue promenade dans les bois pour se rafraîchir les idées. Si je suis seule, je regarde des vidéos : des tutoriels ou des documentaires, tout ce qui me permet d’apprendre en me divertissant. 

Dès que l’horloge affiche une heure raisonnable pour faire du bruit, je commence à travailler dans un espace plutôt désordonné ! Une fois les bijoux finalisés, je les dépose chez le doreur avant de les envoyer à leur destinataire. Je gère aussi les mails, les messages sur Instagram, etc. Le plus difficile lorsque l’on travaille chez soi, c’est peut-être de trouver la limite entre le professionnel et le privé.

Mais vous savez quoi ? J’adore mon activité. Quand je reçois un message d’une cliente qui me remercie pour le beau bijou qu’elle vient de recevoir ou quand une autre repasse commande plusieurs fois, cela donne du sens à ce que je fais. Je ne changerais cela pour rien au monde !

Quels sont vos projets et vos objectifs en 2021 ?

Créer des bijoux toujours plus uniques. Je vais me lancer dans la technique de la cire perdue (l’une des plus anciennes), ce qui me permettra de travailler en trois dimensions en sculptant et en taillant. L’idée même me rend très enthousiaste ! Mon projet est donc d’apprendre et de relever de nouveaux défis.

Voir toutes les créations La Géométrie

1 commentaire

Connectez-vous pour ajouter un commentair