Acheter sur Etsy

Vendeur à la Une – OAK Gallery

Sep 5, 2017

par mechavid

Etsy.com handmade and vintage goods

Je m’appelle Marine, j’ai 29 ans, je vis à Bordeaux et je suis la créatrice d’OAK Gallery. Je viens d’un petit village un peu plus haut vers le nord, mais on peut dire que mes terres d’adoption se situent maintenant entre la Gironde, le Gers et la Haute Garonne ! J’ai découvert assez tôt ce qu’allait être mon domaine de prédilection. Venant d’une famille d’artiste, dessinant depuis gamine au côté de ma maman artiste peintre, je ne me suis jamais vraiment posée la question de « ce que je voulais faire plus grande ». J’ai donc fait des études d’arts appliqués, pour continuer ensuite vers un BTS graphisme, édition, publicité à Toulouse. C’est là que j’ai rencontré l’homme de ma vie en passant… C’est d’ailleurs l’amour et la soif d’aventure qui nous unissait qui nous ont poussé à nous envoler vers le Canada pendant 1 an, avant de reprendre la route et faire un grand road trip à travers les États-Unis; un rêve de gosse !

J’ai ensuite achevé des études en stratégies de communication à Grenoble et commencé à travailler en agence de communication. C’est là que j’ai compris que la hiérarchie et moi avions sûrement quelques soucis, que le travail fragmenté et les contraintes n’étaient peut-être pas faits pour moi. Fraîchement débarquée à Bordeaux, j’ai donc décidée de me lancer en tant que graphiste freelance. Cela fait donc bientôt 4 ans que je travaille pour différents clients, et cela fait aussi 4 ans que j’ai lancé en parallèle OAK Gallery et ma boutique Etsy.

OAK Gallery est une marque de créations graphiques conçues en édition limitée. Affiches et cartes sont imprimées en France chez un petit imprimeur local sur du papier haut de gamme Fedrigoni. Un papier que j’adore car il est très coton, doux, blanc, texturé, mais aussi totalement recyclable et très écologique. Je suis réellement amoureuse de papiers, je pourrais en parler des heures !

L’aventure, elle a tout d’abord commencé avec Etsy ! En fait, je n’avais pas forcément l’idée de monter une marque ou quoi que ce soit de précis. C’est la plateforme qui m’a vraiment plu et je trouvais ça chouette que des amateurs puissent « jouer » au pro de manière totalement libre, sans engagement. Il a donc fallu trouver un nom; et OAK Gallery est né (en référence à l’arbre préféré de ma maman). Je me souviens m’être prise au jeu tout de suite. J’ai commencé à créer quelques affiches à partir des kg de photos que j’avais rapportées de notre voyage aux Etats-Unis. La nature a tout de suite été le sujet d’inspiration. Et puis au bout de 2 semaines, première vente au Danemark ! J’étais ravie mais surtout très étonnée que mon travail puisse déjà voyager aussi loin ! La deuxième c’était pour les Etats-Unis, puis l’Allemagne, l’Australie… j’ai trouvé ça fou, et si facile ! C’est un peu la magie de cette plateforme. On a l’impression d’avancer en même temps qu’elle, de progresser, et pour être franche, même encore aujourd’hui, je ne vois pas l’intérêt d’ouvrir une autre boutique seule de mon côté. Je suis tellement bien entourée !

Concernant ma manière de travailler, elle est assez fouille à vraie dire. La nature, le végétal, l’organique ont toujours été mes premières sources d’inspiration. Souvent, suite à une ballade en forêt, une randonnée en montagne, ou en souvenir d’un voyage, je récupère pas mal de petites choses : des morceaux de bois, des cailloux, des plantes… Avant la création d’une nouvelle collection, je pars donc dans l’une de ses petites pérégrinations, et j’observe autour de moi, j’essaye de m’imprégner de l’ambiance du moment. J’effectue par la suite, un travail photographique qui me permet de dessiner et/ou peindre mes trouvailles. Et puis après c’est plein d’expérimentations graphiques, complètement lâchées pour créer des motifs, des formes, des jeux de textures, avec de l’encre, de l’aquarelle, tout ce qui me passe par la tête et la main. Je fais ensuite des jeux de composition, de couleurs, que je scanne, assemble et compose dans un objectif de cohérence, d’harmonie.

Souvent, j’ai déjà une vision de ce que sera la nouvelle collection, et puis finalement c’est tout autre chose qui nait, et je laisse faire. Je travaille dans mon bureau, et c’est donc très souvent la pagaille, mais je me dois de faire le vide dès qu’il faut que je reprenne ma casquette de graphiste ! Surtout que dernièrement je me suis mise à travailler la porcelaine; médium que j’adore mais c’est là que je me rends compte qu’un atelier serait vraiment le bienvenu ! La bonne nouvelle c’est que je déménage bientôt et il est fort possible que le cabanon de jardin devienne mon nouveau refuge !

Finalement je crois que l’aventure OAK Gallery n’est pas prête de s’arrêter. J’ai vraiment besoin de cette soupape créative, de cette petite bouffée de liberté qui me permet de m’émanciper des contraintes apportées par mon travail de graphiste. Le meilleur moment pour moi je crois que c’est quand je pense avoir abouti une collection, que je regarde le tas de dessins et que je suis prête à tout envoyer à l’imprimeur ! C’est alors un grand moment de satisfaction, mais beaucoup de stress également, car ce n’est que le début ! Si je devais donner un conseil à ceux qui voudraient se lancer sur Etsy… c’est : Lancez-vous ! Ça ne coûte rien, vous serez sûrement surpris, et c’est la meilleure chose pour prendre confiance en soi ! C’est se chercher, avancer, progresser, peut-être ne pas se trouver, mais c’est surtout faire, et ça je crois que c’est toujours payant quoi qu’il arrive !

Retrouvez Marine sur Etsy mais aussi sur Instagram et Facebook