Acheter sur Etsy

Vendeur à la Une – Madame Chabada

Août 2, 2017

par laetitiagaretto

Etsy.com handmade and vintage goods

Je suis Laetitia, créatrice de la marque Madame Chabada. Je suis originaire du Vaucluse mais je vie depuis plus de 15 ans à Nice, sur la Côte d’Azur. J’ai fait mes études à Aix-en-Provence, j’ai un BTS en stylisme/modélisme et métiers de la mode. Je suis arrivée à Nice pour un stage de fin d’études chez une créatrice de la région. Je suis tombée amoureuse de la région et mon stage s’est transformé en contrat en tant que modéliste dans cette petite entreprise. J’y ai beaucoup appris sur le métier. En 2003, je m’installe à mon compte en tant que styliste modéliste freelance. Je crée alors pour différentes maisons et m’enrichie de différentes expériences. A la fin de l’année 2013, je décide de créer des modèles plus personnels et de créer ma propre griffe. C’est la naissance de Madame Chabada. Je continue en parallèle mon activité de freelance.

Crédit : Laetitia Garetto

Crédit : Salade Niçoise

 Crédit : Laetitia Garetto

J’imagine la collection, réalise les croquis, sélectionne mes tissus puis je crée moi-même les patrons pour pouvoir confectionner les modèles. Je travaille dans une pièce dédiée à mon activité, dans mon appartement. Mon processus de travail commence en général par le tissu. Je fonctionne au coup de cœur pour acheter mes tissus. A partir de là, j’imagine la pièce qui va « sortir » de cette matière, en fonction du tombé, de la couleur, des motifs… Je fais un rapide croquis puis passe directement au patron. Je trace les morceaux du modèle à venir sur du papier kraft…découpe ensuite le tissu puis monte les pièces sur ma machine à coudre « vintage » . Lorsque le modèle est au point, il faut s’occuper de la partie « photographie » puis « mise en ligne »sur le site. La vente en ligne me permet de ne pas avoir de stock de vêtements mais de les confectionner au fur et à mesure des commandes. Cela simplifie beaucoup la logistique.
J’aime le fait de suivre le processus en entier, de l’idée à l’expédition, en passant par la confection, le shooting photo, la publication sur Etsy et sur les réseaux sociaux.

Crédit : Salade Niçoise

Crédit : Salade Niçoise

Je m’inspire bien sûr du milieu de la mode, aussi bien en regardant les magazines et les défilés, qu’en regardant ce qu’aiment porter les gens dans la rue. Mes influences viennent aussi du design, de la déco. Cela me permet de voir les tendances qui vont arriver (couleurs, motifs) sans pour autant voir cela sur un vêtement. Cela me laisse une plus forte interprétation. Je m’inspire également du monde de l’art…d’un peu tout ce que je croise au quotidien et qui me donne des idées… souvent inconsciemment. Je puise des idées aussi bien dans un moment de relaxation en bord de mer, que dans le tramway bondé où un détail va attirer mon attention… Vivant sur la Côte d’Azur, la mer est une source d’inspiration et d’énergie évidente.
Mon style est à la fois romantique et plein de pep’s. Beaucoup de tendresse dans les couleurs et les coupes fluides et à la fois toujours une touche de couleur ou un détail « décalé » pour amener la petite surprise. J’adore les tissus japonais, que ce soit pour la qualité de leurs impressions, le graphisme ou l’harmonie des couleurs qui s’en dégage. Je les utilise sur des coupes plus « européennes ». Le style « Madame Chabada » est facile à porter, pour toutes les femmes. Les modèles ne se déclinent pas en « total look » mais plutôt des pièces indépendantes que chaque femme doit s’approprier….

Crédit : Stéphanie Dantel

Crédit : Stéphanie Dantel

Pour distribuer mes modèles, j’ai tout de suite pensé à la solution du web. Je sais que les boutiques « physiques » sont parfois retissantes devant une nouvelle marque et la vente en direct me parait la meilleure solution pour pouvoir appliquer des prix corrects (pour moi et la cliente). Je privilégie l’investissement dans de belles matières premières. Je me lance dans l’ouverture d’une boutique en ligne dès le début de Madame Chabada. La vente en direct me permet d’avoir un échange avec mes clientes. Je leur propose ainsi de couper les robes ou jupes à leurs mesures. Etsy regroupe de nombreux créateurs de qualité et du coup cette plate-forme m’a paru plus « qualitative » que certaines autres avec un concept similaire. J’aime le fait qu’Etsy soit une réelle communauté, notamment avec le système des teams qui permet l’entraide et la discussion entre vendeurs. On ne se sent pas seul derrière son écran.

Crédit : Maureen Favre

Si j’ai un conseil à donner à ceux qui voudraient se lancer, c’est de suivre leur envie et leur instinct, c’est comme cela que je fonctionne au quotidien et cela me réussit assez bien.

Retrouvez Laetitia sur Etsy mais aussi sur Instagram, Facebook et Twitter

4 commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentair