Acheter sur Etsy

Vendeur à la Une – C’est bon pour c’que t’as

Fév 10, 2017

par Cestbonpourcquetas

Bonjour je suis Amélie, parisienne déracinée dans le wild ouest breton, je travaille sur ma marque C’est bon pour c’que t’as depuis 2011. Mon diplôme de styliste modéliste en poche (école LISAA Paris en 2004)et quelques expériences professionnelles à Paris, je quitte ensuite la capitale pour suivre mon homme et découvre la vie bretonne. Après du stylisme photo (pour « Le printemps », « Petit Bateau » et le magazine  » Milk « ), du stylisme de bijoux fantaisie (pour N2, Les Néréides et Alexandra François ), de la création textile et broderie à l’atelier Virginie Parrot, Lesage, et Cécile Henry (galons et broderies pour  Chanel, Yves Saint Laurent, Lanvin, Valentino et d’autres…); je me lance à mon compte dans la création de ma marque en arrivant en Bretagne. Première étape à Rennes, 2 ans plus tard à Brest, et puis changement de programme, d’amoureux, je vis maintenant à la campagne entre Brest et Quimper les pieds dans l’eau au bord du canal de Nantes à Brest. Je travaille à la maison avec Javel la chatte et Iroko notre bon gros chien.

photos etsy-1

Pour le moment je travaille dans la pièce de vie,  entre la table de salle à manger et mon bureau. Cette pièce est très lumineuse et jouit d’une magnifique vue sur le canal. Je suis un peu dehors, même enfermée à travailler. Bientôt j’aurais un vrai coin atelier avec des rangements et un bureau encastré dans la bibliothèque, je ne changerai pas d’endroit, je vais juste l’aménager pour pouvoir y stocker et ranger tout mon matériel. 

photos etsy bis-3
Cestbonpourcquetas.etsy.com_colliers bijoux femme facon plastron

Pour la création, je n’ai pas vraiment de processus, parfois, les idées de bijoux vont venir toutes seules, et après je construis une histoire autour d’une forme ou d’une couleur. Parfois, je réunis plusieurs images (ambiances de couleurs, thèmes de collections, lieux, voyages, inspirations diverses), je les classent en dégageant un thème global, je cherche ensuite les matériaux dont j’ai besoin. Parfois, encore je trouve un élément, je le manipule, je l’associe à d’autres et je construit la collection autour de cet élément. C’est assez aléatoire, mais en tout cas, un conseil, quand ça marche pas, on arrête. Parfois on passe une demi journée à essayer de créer quelque chose et rien ne va. Ces jours là, je ne perds plus de temps, je fais autre chose et j’attends que ça se débloque. C’est vraiment étrange, à quel point parfois c’est fluide et ça va tout seul et d’autres fois, ça ne marche pas du tout. La création n’est pas une science exacte, il faut être disponible dans sa tête, et pour ma part, j’ai besoin de joie de vivre. Si je suis préoccupée ou triste, ça ne donne rien de bon, je gamberge et je n’arrive à rien.

photos etsy-2
Cestbonpourcquetas.etsy.com_bandeau headband tissus cousu main mode accessoire cheveux
Cestbonpourcquetas.etsy.com_bracelet_grigri_bijoux_femme_enfant

Pour les inspiration, comme je suis un peu perdue dans ma campagne, ma mine d’inspirations c’est internet! Heureusement que ça existe! Nous n’avons pas la télé mais on est fan de cinéma et on regarde beaucoup de film qui peuvent faire germer des idées, j’aime particulièrement le cinema de Tim Burton, dans lequel les décors et les costumes sont particulièrement atypiques et soignés. Sinon, je suis plusieurs blog d’art contemporain, notamment Cargo collective, qui regroupe des photographes et des artistes d’aujourd’hui. La photo m’inspire beaucoup, et avec mon compagnon photographe, pas mal de projets se conçoivent ensemble, souvent j’ai des idées de shooting photos et d’ambiances avant même de concevoir mes collections de bijoux. J’adore aussi le vintage, les trucs de mamie, les canevas, les napperons en crochet, le mobilier ancien, les bijoux de famille… etc. Il y a quelque chose de l’ordre des 3 ages de la femme dans mon univers. Un touche espiègle et colorée de l’enfance, un style féminin et sexy, et un brin de nostalgie du passé.

Cestbonpourcquetas.etsy.com_boucles d oreilles accessoire mode

Etsy, j’en ai entendu parler par une copine qui me ventait les superbes pièces vintages qu’elle y avait déniché. Au début je me disais, ce n’est pas pour moi, je suis trop minus, je ne pourrais jamais conquérir un public international, bref… manque de confiance… Mais j‘ai pris de l’assurance et j’ai découvert une communauté présente et bienveillante, une entraide, une belle mise en valeur de créations de qualités, un univers qui me correspondait. Mon meilleur souvenir, c’est la première vente qui est partie à l’étranger, c’était aux USA, et je me suis dit: « c’est dingue mon petit collier fabriqué et imaginé ici dans mon coin perdu de la Bretagne va parcourir le monde pour aller habiller le cou d’une femme à l’autre bout de la planète. ça me paraissait incroyable. D’une part parce que jusqu’alors, j’avais plutôt des client « amis » (ça compte pas vraiment) et surtout parce que c’était un peu comme si moi j’étais partie en voyage. Je m’imaginais le trajet de mon petit paquet et puis ces premiers instants dans un monde nouveau, et sa nouvelle vie. Oui, je sais je suis un peu folle, mais bon chaque création, c’est un peu un petit bout de nous…

dans l'atelier-3

Mon quotidien est bien rempli, mais lorsque je ne travaille pas je m’octroie des pauses bien méritées. Je danse 3 fois par semaine, je pratique la danse classique depuis 6 ans, et j’ai aussi commencé le Tango. J’aimerais apprendre toutes les danses, j’adore ça! Tous les jours, mon travail est entrecoupé  pour m’occuper de mes animaux. Nous avons des poules, un chien et un chat !

Retrouvez aussi Amélie sur Etsy, mais aussi sur Instagram et Facebook

Retrouvez tous les « Vendeur à la Une »

5 commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentair