Acheter sur Etsy

Vendeur à la Une – The Ancient Muse

Mar 16, 2016

par Aleksa Brown

Etsy.com handmade and vintage goods

« Je suis une fille romantique passionnée d’histoire et de terres inexplorées », résume Isil Akalan Gunduz, la créatrice des accessoires de la marque The Ancient Muse. Cette ex-étudiante en archéologie vit en Turquie, où elle passe désormais ses journées à imaginer de nouveaux modèles d’accessoires, et à les sculpter dans différentes essences de bois, parfois précieuses, qu’elle se procure localement.

Par quel tour de magie Isil l’archéologue est-elle devenue la créatrice de ces incroyables peignes et accessoires en bois sculpté ? Pour le découvrir, nous sommes allés la rencontrer.

the-ancient-muse-etsy-blog-001

Comment vous êtes-vous formée à cette nouvelle technique ? Avez-vous appris seule ou avez-vous suivi des cours de travail du bois en parallèle de vos études d’archéologie ?

Mon père enseignait la sculpture, la création graphique et l’histoire de l’art. J’ai commencé assez jeune à assister aux cours qu’il donnait. On peut dire que c’est de là que vient ma fascination pour l’archéologie et l’histoire de l’art. Plus tard, je me suis mise à dessiner des princesses, des rois et d’autres personnages imaginaires. Mon père savait que l’art et les techniques manuelles associées étaient essentiels pour moi, mais il craignait que je ne puisse pas en vivre, alors j’ai fait des études pour devenir archéologue.

Un jour, je me suis retrouvée sur un chantier de fouilles en Turquie, et nous avons trouvé un olivier vieux de 2 000 ans. C’était une découverte exceptionnelle, parce qu’il faut que certaines conditions soient réunies pour qu’un arbre se conserve. J’ai instantanément adoré celui-ci, tout noueux et torturé. À l’époque, je vivais en France. Lorsque je suis rentrée, j’ai commencé à sculpter le bois, et bizarrement les gestes me sont venus très naturellement, comme si j’avais fait ça toute ma vie. Pour la première fois, mes créations imaginaires naissaient sous mes doigts, c’était magique.

dragon-hair-fork

Où travaillez-vous ?

Lorsque j’ai ouvert The Ancient Muse, je travaillais dans mon appartement, à Bordeaux. Au bout de quelques années, quand j’ai compris qu’il me fallait vraiment plus d’espace, je suis retournée dans mon pays natal, la Turquie. Ici, j’ai un atelier sous les toits et une terrasse.

Comment travaillez-vous ?

Je passe des heures à me promener dans mon « monde imaginaire » et à dessiner. Ensuite, je passe mon stock de bois en revue, et je choisis celui qui convient pour chaque création. Après, je commence à découper les morceaux nécessaires, je les sculpte et je les ponce, et enfin je choisis la finition.

the-ancient-muse-sketch
the-ancient-muse-process-carve

Combien de temps vous faut-il pour fabriquer entièrement une pièce ?

Ça dépend de la complexité du motif. Je dirais entre quatre jours et deux semaines. Parfois, je ne vois pas tout de suite que le bois que j’ai choisi a des parties faibles, et ça arrive qu’une pièce sur laquelle je travaille casse entre mes mains, donc je dois tout recommencer. Quand j’ai fini, je teste la résistance de chaque pièce : je veux pouvoir garantir à mes clients que celle qu’ils vont recevoir sera aussi belle que solide.

Qu’est-ce que vous préférez dans votre boutique ?

Les piques rondes à tête de cheval et aussi les dragons.

wood-stash
the-ancient-muse-process-cut

Quels matériaux préférez-vous travailler ?

J’aime particulièrement l’ébène, parce qu’une fois poncé, il est satiné au toucher comme du marbre et les sculptures y ressortent très bien.

Où trouvez-vous votre inspiration ?

J’aime l’univers de J. R. R. Tolkien depuis toujours. Pendant mes études d’archéologie, j’ai passé du temps en Angleterre, donc les peuples celtes, les Vikings, les Romains et… les elfes tiennent une place très importante dans mon imagination. L’Asie aussi me fascine. Je suis fortement attirée par l’art traditionnel et l’histoire du costume au Japon, en Corée du sud et en Chine.

hair-piece-the-ancient-muse
hand-carved

Que représente Etsy pour vous ?

Etsy est très important pour moi. C’est ici que je suis « entrée en création ». Ce n’est pas qu’une place de marché, il existe une vraie communauté. Au début, je me posais des tas de questions, et puis j’ai rejoint plusieurs teams Etsy et j’ai rencontré d’autres artistes, en ligne et dans ma région. Ça m’a vraiment aidée à avancer.

Quels sont vos objectifs pour l’avenir ?

Je veux absolument faire connaître The Ancient Muse comme une marque d’accessoires pour hommes, femmes et enfants.

Crédit Photos : The Ancient Muse

Retrouvez plus de Vendeur à la Une

3 commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentair