Acheter sur Etsy

Vendeur à la Une – Céline Dominiak

Sep 2, 2016

par Ophélie Le Pocreau

Etsy.com handmade and vintage goods

Bonjour je suis Céline et je suis la créatrice de la boutique Céline Dominiak. J’ai un parcours en diagonale (c’est la raison pour laquelle j’ai d’abord appelé mon blog «  les chemins de traverse ») et qui est jalonné de ce que je considère comme des petites « révélations » déterminantes pour mon parcours. Je suis entrée dans le monde artistique adolescente, par le biais de la photographie que j’ai découverte grâce à une amie et qui m’a passionnée, ça a été ma 1ère révélation. Après mon bac, j’ai intégré une école de photographie en Suisse puis je suis venue à Paris où j’ai été photographe indépendante pendant 10 ans. De photographe, je suis devenue professeure de photographie dans une école d‘arts appliqués (ma 2nde révélation : l’enseignement) et c’est là que j’ai découvert le dessin (3ème révélation). Après quelques années à dessiner compulsivement, j’ai fondé avec deux amis une société de design textile pour la maison (4ème révélation : mes dessins appliqués sur du textile) et j’ai découvert l’impression numérique sur soie, un matériaux dont je ne me lasse pas (5ème révélation).

CelineDominiak-rouge-turquoise-porte1

À l’origine, j’ai lancé un peu pour me faire plaisir une première collection de foulards à partir de mes dessins, et une chose en entraînant une autre, cinq ans plus tard j’y suis toujours ! J’ai créé ma marque lorsqu’une boutique m’a contactée pour vendre mes foulards, ça a précipité les choses : il me fallait un nom, un sigle, un packaging… Par la suite, tout s’est mis en place petit à petit et je suis toujours en train d’apprendre et de construire ma marque.

CelineDominiak - atelier - bureau
v-Volcans-croquis1

J’apprécie prendre du temps pour chaque projet, du temps pour faire des recherches, trouver de la documentation, etc. Je ne suis pas du tout dans l’instant. Parfois je lis beaucoup de livres sur le sujet, pour comprendre et m’imprégner de l’atmosphère (pour les foulards Volcans par exemple), parfois je passe beaucoup de temps à dessiner sur place, pour bien traduire les jeux de transparence et de mouvements dans l’eau (comme pour les foulards « Piscine » que je viens de lancer). ­Je fais également des essais de dessin pour trouver le bon trait, le bon outil. Puis je fais une sorte de composition à échelle plus réduite, pour trouver le cadrage, le point de vue etc,… que je reproduis et finalise à l’échelle 1 du format final du foulard. Lorsqu’il est terminé, je le numérise. La partie colorisation peut être faire directement sur papier ou au contraire après la numérisation, à l’ordinateur. Cette dernière étape peut être très longue car je fais généralement des déclinaisons de couleur et chaque foulard devint un tableau à lui tout seul, c’est d’ailleurs le cœur de mon travail.

CelineDominiak-foulard-piscine-etsy
CelineDominiak-foulard-piscine-detail4
CelineDominiak-aquarelle-detail

L’étape de création et de colorisation terminée, j’envoie le fichier à l’imprimeur avec qui je travaille, en lui donnant des indications de couleur assez précises. Cette étape est primordiale pour moi car les changements à apporter sont souvent très subtils et c’est important d’avoir quelqu’un qui va comprendre ma demande et pouvoir affiner, c’est un travail qui reste très artisanal malgré la haute technologie nécessaire.  Je travaille en général sur de la soie car je suis fan du rendu des couleurs sur cette matière ! D’ailleurs c’est parfois la matière qui m’inspire et me donne l’idée du type d’outil à utiliser : pour le foulard Volcan en Laine et soie, j’avais vu cette matière au préalable, et c’est cela qui m’a donné l’idée de ne travailler qu’au crayon de papier.

CelineDominiak-atelier-processus
CelineDominiak-Volc-laine-prune1

Mes inspirations sont larges, elles vont de vieilles cartes postales colorisées aux œuvres d’art contemporain, en passant par des illustrations scientifiques, des matières, des petites choses parfois anodines que je vois dans la rue, dans un livre, une exposition… J’avance lentement, ce qui me permet de voir les idées qui tiennent dans le temps et finissent par s’imposer à moi… L’idée des chemins de traverse me correspond aussi dans ma manière de travailler. Je n’ai jamais l’objet final précis en tête, c’est plutôt une image un peu floue et plus j’avance, plus cela se précise.

CelineDominiak - atelier - detail
celine dominiak - pochette

Par exemple pour les foulards Volcans, je dessinais depuis quelques temps des pierres et des nuages, j’avais envie de travailler sur quelque chose d’explosif, de jaillissant, avec de la fumée… Je savais également que je voulais jouer avec des subtilités de couleurs et travailler un paysage que je voulais évolutif, narratif. Ce sont ces idées associées qui m’ont menée au thème des volcans.

CelineDominiak-Carnivore-gris

Etsy m’apporte principalement cette visibilité à l’international, mais d’un point de vue humain, j’ai été positivement impressionnée par le soutient qui est apporté à tous les vendeurs quels que soient leur ancienneté ou leur réussite. J’étais un peu perdue au départ, il y a tellement de travail à faire lorsqu’on ouvre une boutique qu’on ne sait pas toujours par quoi commencer, et c’était mon cas : j’étais totalement novice… Les premiers mois j’ai fait comme j’ai pu, mais ensuite il y a eu le Pop up de Noël organisé par Etsy, où j’ai rencontré toute l’équipe Etsy France, ce Pop Up a été suivi d’une formation qui m’a énormément aidée à structurer le développement de ma boutique. Je suis loin d’être là où je voudrais être, mais maintenant je sais quel chemin prendre pour y arriver ! Et puis bien sûr il y a le groupe de discussion créé lors de cette formation, et c’est très agréable de savoir qu’il y a des gens comme moi, qui se posent des questions et qui ont besoin de temps à autre d’un regard neuf.

Retrouvez Céline sur Etsy, Instagram et Facebook

Retrouvez plus de Vendeurs à la Une

8 commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentair