Acheter sur Etsy

Vous voulez faire connaître vos créations ? Conseils pour commencer.

Mar 7, 2013

par Selmita

Etsy.com handmade and vintage goods

Selma a créé Apollinepoint.com, un site d’aide et de conseils pour les mamans entrepreneuses créatrices et free-lances. 34 ans, prof des écoles, passionnée par la créativité (et à l’étroit dans l’enseignement), elle veut se lancer dans la création de bijoux mais se retrouve seule face à ses points d’interrogation : pas d’infos, pas de réseaux, rien. Elle décide alors de créer une mine de ressources et de motivation pour celles qui se lancent aussi dans l’aventure. Un lieu de conversations vers une vie plus créative et plus indépendante. Le site compte aujourd’hui plus d’une centaine d’articles pour vous aider, et une communauté dynamique !

 

Construire sa visibilité et trouver des clients en ligne est un vrai parcours du combattant pour l’âme créative, n’est ce-pas ? Lors d’une expo-vente, d’un marché, d’une vente privée, en général : on vend. Les gens sont venus pour ça. Mais en ligne, comment faire venir les clients ? Comment se faire connaître ? Le web n’est en fait pas si différent de la « vraie vie », mais certaines notions sont plus faciles à comprendre dans la « vraie vie » que quand on réfléchit derrière son écran.

Par exemple « comment se faire connaître » est certes une des questions à se poser. Mais ce n’est pas la première – ni même la seconde – à traiter. Ça reviendrait à placer la charrue avant les bœufs, ce qui n’est pas du tout pratique pour avancer.

Alors, par quoi commencer ?

Pour que la démarche soit plus facile à comprendre, imaginons qu’il n’y a pas d’écran. Imaginons que vous êtes passionné(e) de cuisine et que vous décidiez de vous lancer dans la restauration. C’est parti !

1. L’ingrédient essentiel à trouver

Si vous décidiez d’ouvrir un restaurant, avant de chercher à le faire connaître, par quoi commenceriez-vous ? Vous chercheriez ce que votre cuisine peut apporter de différent dans le quartier. C’est à dire, ce que V.O.U.S pourriez apporter de différent.

Pas de panique : vous pourriez très bien vous ouvrir une pizzeria même s’il y en a déjà une autre dans la même rue. Les gens aiment bien changer. Votre pizza végétarienne ne serait pas la même qu’à côté. Non que l’une soit mieux ou moins bien que l’autre, elles seraient différentes. On pourrait donc aimer venir manger une semaine chez vous parce que les légumes sont marinés et la semaine suivante à côté parce que les légumes sont épicés.

En ouvrant un restaurant, vous n’iriez pas forcément chercher un concept complètement nouveau, mais vous personnaliseriez ce que vous proposez pour qu’on se souvienne bien de l’expérience qu’on a eue chez vous. Vous ajouteriez une touche personnelle à votre cuisine selon vos goûts + vos voyages + vos valeurs + votre sens des couleurs. Des fois, c’est cette combinaison qui peut faire la différence. Cela peut également être la manière de prendre soin des clients, de leur faire passer un bon moment quand ils passent par chez vous.

Ne vous mettez donc pas une pression inutile : depuis que l’homme est sur la planète, tout a déjà été fait. Vous, non. Donc votre combinaison, votre recette ne peut pas exister ailleurs, ni être copiée durablement.

Vous devez donc trouver votre particularité et chercher comment vous allez vous différencier. Ce qui va être typique de chez vous, ces 2 petites phrases que vos clients vont utiliser pour parler de votre restaurant (enfin de votre boutique, vous m’avez comprise !). Mais si tu sais : « Le restaurant végétarien où il n’y a que des produits de saison ? En plus, on t’offre toujours un délice maison sans gluten avec le café ? »

J’ai écrit « vous devez trouver », car on pourrait croire que certains naissent avec la combinaison secrète du coffre-fort de la créativité dans la main, mais ce n’est pas vrai. Notre société présente généralement les succès des autres comme naturels. Fluides. Comme s’ils naissaient sans douleur, d’une évidence tranquille. Est-ce que c’est parce que ça fait moins rêver ? On parle moins des tableaux détruits par Picasso,  des heures passées par Flaubert dans son gueuloir, des centaines de refus essayés par Walt Disney, des débuts catastrophiques de Michael Jordan, des années passées par les Beatles dans des bars en Allemagne avant de connaître le succès.

L’ingrédient essentiel à trouver, c’est donc vous. Trouver sa différence est le résultat d’un processus – plus ou moins long, plus ou moins confortable selon la position de laquelle vous partez.

Si je vous dis ça, c’est pour que vous ne restiez pas paralysés à chercher votre voix/voie : les solutions ne se trouvent … que dans l’action ! Et quand on cherche, on trouve (l’inverse étant également vrai).

2. Ne craignez pas d’être pointu-e

Une fois que vous aurez cerné la particularité de votre approche, vous allez essayer d’en imprégner tout votre restaurant (nous parlons toujours de votre boutique!).

Pour commencer, vous essaierez de bien prendre soin de l’image de votre vitrine pour donner envie aux clients de rentrer s’asseoir. Vous allez le faire en pensant aux clients que vous souhaitez voir dans votre restaurant. Je répète : « aux clients que vous avez envie de voir dans votre restaurant ». C’est à dire ni aux mauvais payeurs, ni aux éternels insatisfaits et ni à ceux qui n’aiment pas ce que vous faites parce que ce n’est pas dans leurs goûts : vous n’auriez aucune envie qu’ils viennent s’assoir chez vous.

Par exemple, si vous cuisinez végétarien, cela doit se voir de l’extérieur. Sinon, vous allez avoir des carnivores mécontents dans la salle. Et réciproquement. Les végétariens quitteront votre restaurant pour ne jamais revenir s’ils se sont assis en pensant être au bon endroit mais que finalement, il n’y a que des plats avec de la viande.

Donc sur votre vitrine, vous allez essayer d’être le plus claire possible sur ce que vous proposez, à qui ça s’adresse et combien ça coûte : les clients ont horreur de demander les prix ! De la même façon, rentrer dans un magasin qui n’est pas du tout ce que vous attendiez peut être très embarrassant. On préfère directement passer à la boutique suivante, voir si ce n’est pas plus clair là-bas. Alors vous, vous allez bien réfléchir, pour que votre vitrine parle aux personnes que vous voulez voir rentrer.

Si cela paraît évident dans la vraie vie, avec l’exemple de la restauration, cela doit l’être également pour votre blog et votre boutique. N’ayez pas peur d’être pointue, vous ne créez pas pour tout le monde. Et ce n’est pas parce que vous n’êtes pas à la hauteur que vous ne plaisez pas à tout le monde. Dédramatisez. C’est normal ! Pour un restaurant, vous n’auriez pas peur de faire fuir les personnes pour qui vous ne cuisinez pas. Vous envisagez facilement qu’il n’est tout simplement pas possible de cuisiner pour tous les goûts et tous les prix dans un même restaurant, n’est-ce pas? Il en va de même pour votre boutique.
Soyez spécifique !

Ce qui nous amène à la question la plus importante pour aujourd’hui :

3. Pour QUI créez vous ?

Tant que vous ne savez pas pour qui vous cuisinez, vous ne pourrez pas mitonner les bonnes recettes qui raviront les palais de vos clients. De même, tant que vous ne savez pas pour qui vous créez, vous aurez plus de mal à vous différencier.

Quand on sait ce qui fait plaisir à ses clients, ce qui leur manque, ce dont ils ont besoin, on peut alors créer pour eux un produit vraiment original et imprégné de la particularité du créateur. En apprenant à les écouter, on peut innover, aller plus profondément en soi-même et se démarquer de la concurrence. Tout en évitant de perdre du temps et de l’énergie dans une communication malheureusement ciblée vers des personnes qui ne se sentiront pas concernées.

Chercher à se faire connaitre avant d’avoir répondu à cette question, c’est beaucoup d’énergie et de temps perdu (et donc de découragement).

Votre client parfait, c’est celui que vous devez trouver parce qu’il a besoin de votre travail, de ce que vous créez et qu’il a les mêmes valeurs que vous. C’est la personne qui vous cherche parce que vous avez les réponses à ses questions, à ses problèmes.

Ne sous-estimez pas l’impact que vous avez : votre créativité apporte aux autres des solutions. Si ! Car en créant des sacs en cuir originaux, vous apportez une solution à quelqu’un qui cherche une pièce unique pour se différencier. En créant des robes de mariée, vous permettez à un couple de concrétiser leur journée de rêve. En créant des illustrations, c’est grâce à vous que ceux qui veulent une décoration originale pour leur intérieur la trouvent.

Maintenant, c’est à vous !

  • Réfléchissez, à qui vous voulez vous adresser ? Si c’est trop flou, imaginez que vous teniez un restaurant ou un magasin de vêtements. Alors, qui ? Vous créez pour qui ? Genre, âge, profession, loisirs ? Qui sont vos clients ?
    Indice : pensez à leur profession, leurs revenus, … c’est important : le fait-main, c’est du haut-de-gamme.

 

  • Cogitez, tentez, plantez-vous mais essayez : lancez-vous dans les commentaires, je vous aiderai à corriger les copies et à vous améliorer !

 

 

38 commentaires

  • LesMiniboux

    Julie Lebailly de LesMiniboux a dit il y a 5 années

    C'est toujours un plaisir de retrouver les bons conseils de Selma pour continuer d'avancer.

  • laurencedevoge

    laurence devoge de FrenchDecoChic a dit il y a 5 années

    Merci pour cet article dont j'avais bien besoin! Tous ces conseils, finalement, je les connaissais déjà, mais tellement enfouis, que je les avais oubliés...merci Selma de m'avoir "resonné les cloches"!

  • laklakparis

    LAK LAK de LAKLAKparis a dit il y a 5 années

    Merci pour tout ces précieux conseils!

  • dianepaganpoetry

    Diane Schuh de paganpoetryshop a dit il y a 5 années

    Très intéressant! Merci beaucoup pour tous ces conseils!

  • MoiselleEve

    Moiselle Eve de MoiselleEve a dit il y a 5 années

    Oh comme cet article me parle ! Merci beaucoup !!

  • DoucesLaines

    Emma de DoucesLaines a dit il y a 5 années

    C'est tellement logique et important tout ce que tu dis ici Selma. Pourtant, on a parfois tendance à l'oublier... Merci pour ces rappels :-)

  • CoquelicotBergamote

    CoquelicotBergamote de CoquelicotBergamote a dit il y a 5 années

    On peut aussi parfois être surpris par les personnes qui viennent manger dans notre restaurant ! Je trouve que c'est aussi à ça que servent les marchés, à savoir à qui nos produits plaisent vraiment, quand on a les clients en face de nous. Ça permet de mieux connaitre sa clientèle pour mieux s'adapter à elle (ou non si on vise d'autres objectifs) et de concevoir ses collections de façon plus orientée. Merci pour cet article !

  • JDK14

    Brigitte Montana de LesJardinsdeKahlan a dit il y a 5 années

    Merci Selma :-)

  • niakoriginal

    niakoriginal de NiakOriginal a dit il y a 5 années

    je rejoins CoquelicotBergamote . On est parfois surpris par le "type" de clientèle intéressée par nos créations lors des marchés. Chouette article, ca permet de se (re)poser quelques questions .

  • TheAngryWeather

    Iveth Morales de TheAngryWeather a dit il y a 5 années

    Such wonderful and inspiring advise, Selma! thank you so much!!

  • TheAngryWeather

    Iveth Morales de TheAngryWeather a dit il y a 5 années

    Such wonderful and inspiring advice, Selma! thank you!

  • Selmita

    Apolline a dit il y a 5 années

    Avec plaisir! CoquelicotBergamote : tout à fait! Il n'y a pas que les marchés, mais c'est très important de rentrer en contact avec ses clients actuels + futurs + potentiels : entrer dans l'échange permet de mieux comprendre ce qui plaît, pourquoi, ou non, et de s'adapter comme tu le soulignes si bien! Niak : découvrir de nouveaux types de clients, ça peut être s'ouvrir de nouveaux horizons de création, de nouvelles pistes à explorer : de quoi dynamiser son processus créatif, donc! Iveth : welcome to the French side! Hope you're over that nasty cold xo

  • armancelucht

    Atelierd'Armance de AtelierdArmance a dit il y a 5 années

    Merci beaucoup, Selma! je reçois déjà les fiches Appoline Point, et j'explore actuellement Etsy, french, etc..et aussi hellocoton. Mais on est parfois entraîné très loin de son sujet initial. Est-ce nécessaire d'ouvrir un nouveau blog sur Etsy French HandMAde par exemple pour communiquer? Je n'ai apparement pas encore tout bien compris non plus à propos des teams, mais j'avance, et tes articles me font reprendre de la hauteur à chaque fois que je m'embourbe! Merci encore pour la pêche et la clarté

  • Selmita

    Apolline a dit il y a 5 années

    Merci Armance! Je suis bien contente de savoir que mes fiches te sont utiles :-) Il me semble qu'Etsy French Handmade, c'est une team. Une équipe donc, qu'il est possible de rejoindre, indépendamment d'ouvrir un blog. Il y a plusieurs teams/équipes, qui se construisent sur des critères géographiques ou d'intérêt, l'idée étant de mettre sur pied un réseau d'entraide entre vendeurs. Sur ce point, il y a peut être des vendeurs expérimentés qui pourront témoigner! Concernant Hellocoton, j'ai donné mon avis dans le Bilan 2012 sur mon blog récemment : n'hésite pas à le consulter pour en savoir plus, et surtout décider si tu vas y passer du temps ou non. A bientôt!

  • supereuca

    Laetitia de etoilemalabar a dit il y a 5 années

    Merci pour ces conseils !

  • nevata

    Nevyana de GrannyKnowsBest a dit il y a 5 années

    Merci pour tes conseils! Ton article est très intéressent, Selma!

  • fingerfactory

    Florence Hö de hoparis a dit il y a 5 années

    Mille mercis pour cet article ! ça tombe pile poil et je m'abonne illico à ton blog Selma. Tellement stimulant et positif !

  • mariellehertier

    Marielle Hertier de LesMirettes a dit il y a 5 années

    Merci pour ces précieuses pistes de réflexion !

  • AnnaPika

    Anna Pika de AnnaPika a dit il y a 5 années

    Toujours top, tes articles et conseils, Selma ! :) Merci pour ces aides précieuses : on oublie souvent de se poser les bonnes questions.

  • chicandchoc

    evelyne lemasle a dit il y a 5 années

    merci pour ces précieux , ça me redonne confiance en moi!!!

  • lunaticart

    Berenice de LUNATICART a dit il y a 5 années

    Selma! Merci! même si ça fait longs temps que je vends sur Etsy tu m'as appris des choses bien intéressant! Merci guapa!

  • lunaticart

    Berenice de LUNATICART a dit il y a 5 années

    Gracias Selma pour tes excellents conseils! toujours a l'aide de l'autre! bravo guapa!

  • Mafisiel

    Sylvine Richaume de Mafisiel a dit il y a 5 années

    Super ! Merci, c'est ce dont j'avais besoin :-)

  • latelierdesof

    latelierdesof de latelierdesof a dit il y a 5 années

    Ce que tu nous démontre, je l'ai expérimenté à tâtons. C'est bien mieux d'avoir ces infos là avant de commencer.... on gagne un temps précieux, et ce que je remarque, c'est ce regard différent posé sur notre créativité. Cela permet vraiment de ne pas tourner en rond comme quand on est seul dans son coin. Merci Selma

  • MyCustomSupplies

    Mariane de MyCustomSupplies a dit il y a 5 années

    Quelle pêche dans cet article ! C'est positif et plein de précieux conseils, coups de pieds, élans pour aller de l'avant. J'adhère complètement et j'adore ! Mille merci Selma ! Je ne connais pas encore ton blog, j'y coure ;) ! Bon cogitage à toutes et tous !

  • 3kg190

    céline R a dit il y a 5 années

    Merci Selma ! Moi j'ai déjà commencer à faire un tri dans mes clientes car quand je vois qu'on m demande de faire un truc hyper précis avec un budget de 15 euros, c'est juste pas possible pour moi donc j'ai préféré dire non que de faire un truc insignifiant. Et tu sais quoi, ben j'ai bien fait car cette dame est revenue et a accepté de mon prix de 29 euros ! ;-)

  • SCOOBIJOO

    Hélène H de SAILORetIRMA a dit il y a 5 années

    Merci Selma, je me suis abonnée à ton blog et il m'a aidé à repenser mon site et beaucoup de choses et rassurée aussi sur mes doutes qui en fait sont tout à fait normaux et salutaires. Et le point de vue des autres sur l'activité de création, c'est tellement vrai, du coup on culpabilise moins ! On reconnaît bien la pédagogue également ( Bienvenue au club des " à l'étroit " :) , tout est très bien expliqué. Bravo et merci

  • Selmita

    Apolline a dit il y a 5 années

    Merci les filles! Je suis bien contente que cet article vous soit utile :-) Petit souci de connexion pour commenter en retour, j'espère y arriver cette fois! @Céline R : oui, ton expérience vaudrai le coup d'être diffusée! Ce n'est pas parce que les prix sont bas qu'ils attirent les clients...et ce n'est pas parce qu'ils sont convenables qu'ils font fuir : ta cliente est même revenue! Alors bravo, continue! @berenice : gracias a ti! à bientôt! @scoobijoo : ah toi aussi! et bien les à l'étroit déploient leurs ailes! Et bravo pour ton travail : tes têtes de puma sculptées en BO sont superbes!

  • CaravanShop

    Caravan Shop a dit il y a 5 années

    Selma, je n'ai que trois mots à te dire : je-suis-fan <3

  • Lunedhiver

    valerie de Lunedhiver a dit il y a 5 années

    Drôle (le ton, hein, pas le thème !), intéressant, pratique, tout ça me donne bien envie d'aller faire un tour sur ton site ☺

  • alvinavonrhein

    Alvina Von Rhein de VonRheinies a dit il y a 5 années

    Merci ! C'est exactement ce dont j'avais besoin ! Du coup c'est ton restaurant à toi qui me plaît, je reviendrai souvent...

  • delp83

    Depetitsriens a dit il y a 5 années

    Merci pour tes conseils qui font remonter le moral. Je me retrouve complètement dans tes descriptions et j'en suis à l'étape où ta tête explose , que tu déjeunes "création", dort "création" et mon problème c'est que je pars dans tous les sens, sûrement que je n'ai pas encore trouvé LA chose ou que je n'ose pas me lancer, alors je teste plusieurs domaines sans vraiment me trouver "moi". Tes conseils me sont utiles et vont nourrir ma réflexion pour remettre les bœufs avant la charrue! Merci.

  • lesfollesmarquises

    Dorothée Vantorre de lesfollesmarquises a dit il y a 5 années

    Merci Selma, c'est très instructif. C'est drôle, cette comparaison avec un restaurant, je m'y retrouve tout à fait. Tout comme moi, ma soeur est en pleine reconversion, mais pour elle, c'est dans la restauration justement. Et je vois bien les similitudes entre ma boutique de bijoux et son salon de thé sucré-salé : elle va proposer des choses délicates qu'on ne trouve pas habituellement, avec de bons ingrédients, préparés avec amour... Nos deux parcours sont parallèles mais dans des domaines différents. J’imagine bien qu'on ait la même clientèle, plutôt féminine mais pas uniquement (il ne faut pas négliger le public masculin, gourmand aussi, et à la recherche de cadeaux pour madame...), mais un peu de tout âge C'est bien que tu rappelles que le fait-main est du haut de gamme, ce qui ne veut pas dire hors de prix, même si c'est forcément plus cher que du made in China. Parfois j'entends dire que ce n'est pas grave s'il y a des défauts, parce que c'est fait à la main. Mais c'est très grave justement, le fait-main doit être irréprochable si on veut qu'il trouve son image haut de gamme ! Pour moi, le client idéal, c'est aussi quelqu'un avec qui la communication passe bien, il peut y avoir de belles relations qui se nouent autour d'une commande... Merci pour ce bel article.

  • Anichai

    Laura Leone de Anichai a dit il y a 4 années

    Merci pour ces conseils ! Ca va beaucoup m'aider dans le lancement de ma boutique, enfin j'espère Je pars donc à la recherche de mon client cible.. les enfants et grands enfants ? :)

  • sobaba

    sobaba de Sobaba a dit il y a 4 années

    Waouw ! Ça remonte le moral ça ! Car effectivement, la vente directe ça passe bien, mais sur le web je rame ... Je tiens un restaurant ! Alors forcément la comparaison me parle plus que bien ! Mais j'ai un soucis ... Je crée depuis plusieurs années pour les mamans/parents et les enfants/bébés ... Seulement depuis peu je m'oriente également vers la déco intérieur et extérieur et des accessoires à porter ... Ma question est alors évidente : ces deux mondes sont ils compatibles ? Me faut il 2 boutiques distinctes !?? J'ai bien peur que la cohabitation sur la même boutique perturbe les acheteurs, qui peuvent être très différents du coup ... Ah lala

  • charlieminus

    Charlie O'Plumes de CharlieOPlumes a dit il y a 3 années

    Bonjour Selma, je découvre ton blog aujourd'hui via une publication Facebook sponsorisée... C'est très intéressant pour moi, qui aie créé mon blog il y a 4 ou 5 ans, mon auto-entreprise il y a un an et demi (presque), et qui galère encore avec plein de questions... Je n'ai malheureusement pas un sou à investir dans une formation, mais en attendant ça me permet de récapituler des choses, d'en remettre d'autres à leur place... Bref, ça espace un peu les nuages, et c'est vraiment bien :) Merci donc et bonne journée ! (Bien sûr ton avis sur mon blog/ eshop m'intéressera beaucoup si tu as le temps et l'envie : www.charlieoplumes.fr https://www.etsy.com/fr/shop/CharlieOPlumes?ref=hdr_shop_menu )

  • laperlusienne11

    lucie Guillo de Perlusienne a dit il y a 3 années

    Héhé, c'est très bien vu, je tiens un restaurant, & lorsque j'ai lancé ma gamme de bijoux, j'ai fais comme pour mon restau... & ça marche (sur alm, pas sur etsy par contre :( ) bises, Lucie

  • Agnescrochetpassion

    Agnès Roger de Segnacrochetpassion a dit il y a 1 année

    Merci pour vos conseils je débute je n ai pas encore vendu mais je suis passionnée par ce que je fais et je continuerai

Connectez-vous pour ajouter un commentair