Acheter sur Etsy

Des souvenirs de famille, cousus à petits points

Nov 28, 2013

par Lisa Butterworth

ap_lisa

Vous avez peut-être déjà eu l’occasion de voir les vidéos réalisées par Etsy pour les fêtes de fin d’année. Chacune vous fait entrer dans l’univers d’un créateur, vous transformant en petite souris émerveillée de découvrir l’envers du décor. Dans ce billet, nous avons eu envie de vous en dire un peu plus sur ces personnes vraiment extraordinaires. Aujourd’hui, nous allons vous présenter Molly et ses manteaux si originaux, stars confirmées des listes de cadeaux.

« On peut dire que c’est une histoire de famille », raconte Molly Goodall. Créatrice et fée de l’aiguille, elle gère une boutique Etsy, Little Goodall, où son imagination débordante ravit petits et grands. Avant tout destinés aux enfants (même si elle propose quelques modèles pour adultes), ses manteaux-animaux sont impeccablement conçus et réalisés. Et c’est une véritable petite armée de lions, de lapins, de renards, de ratons laveurs, d’ours et de hiboux qui a déjà quitté son atelier du nord du Texas, traversant les continents pour aller rejoindre des petits destinataires vivant aux quatre coins du monde, de l’Australie jusqu’au Koweït en passant par la Corée du sud et le Qatar.

Molly-Goodall-Headshot

Avant d’ouvrir sa boutique Etsy, Molly Goodall avait étudié à la Parsons School of Design de New York et travaillé comme créatrice de jouets. En 2010 – son fils avait alors deux ans – elle essayait de convaincre le petit garçon de mettre la capuche de son manteau, sans grand succès. « J’avais beau chercher, je ne trouvais aucun vêtement vraiment original pour lui. C’est comme ça que l’idée m’est venue de lui coudre un manteau-lion, parce que je me suis dit que ça pourrait lui donner envie de la porter, cette fameuse capuche. »

little-goodall-lion-coat

Aujourd’hui, son fils est un grand monsieur de cinq ans, mais il continue d’inspirer sa maman. Depuis quelque temps, il est fou de robots, ce qui a donné naissance à un nouveau modèle qui fera bientôt son entrée dans la collection. Mais il ne se contente pas de servir de source d’inspiration passive, « il aime participer vraiment à la création et il me propose des dessins du modèle tel qu’il l’imagine », raconte Molly. « Il découpe des morceaux de feutre et il y colle des boutons, il collabore vraiment avec moi ! » Et l’autre homme de la famille n’est pas en reste, puisque le mari de Molly participe à sa façon à cette aventure familiale : « Il m’aide aussi beaucoup, il coupe les morceaux de feutre pour moi, il fait l’inventaire et c’est lui qui accompagne et va rechercher notre fils au jardin d’enfants pour me laisser travailler. »

Ce sens de la famille vaut aussi pour les fans de Little Goodall. « C’est une des choses qui me plaisent le plus sur Etsy, cet échange avec les clients », explique Molly. L’un de ses clients lui a ainsi commandé trois manteaux assortis, deux en taille adulte et un en taille enfant. D’autres lui font une commande chaque année, et lui envoient des photos des enfants qu’elle voit ainsi grandir avec les manteaux qu’elle a cousus pour eux. « [Ces manteaux] sont un peu comme des peluches très aimées. Plus ils vieillissent, plus leur rôle est important « , affirme Molly. « Lorsqu’un manteau est devenu trop petit, il est transmis à l’enfant suivant. » Une de mes clients m’a raconté que « sa plus jeune fille vient d’hériter du manteau-lion. Elle est aux anges de pouvoir enfin le porter ! »

 

little-goodall-etsy-2

Pendant les fêtes, une foule d’enfants rêvent de recevoir un des adorables petits manteaux de la collection Little Goodall pour se réchauffer gaiement pendant l’hiver. En ce moment, si vous poussez la porte des Goodall, vous plongerez sans transition dans une véritable ruche. Molly sera peut-être dans la grande pièce de devant, qu’elle a transformée en atelier de couture, en train de terminer une série de manteaux-dinos. Dans la chambre d’amis, où elle stocke ses fournitures, vous rencontrerez certainement son papa, ancien pro de l’expédition qui gère à merveille le stock de sa fille. Mais la magie, la vraie, vous la trouverez là où sont soigneusement emballés les manteaux prêts à s’envoler vers leur nouveau propriétaire. Dans cette pièce familiale, puisqu’il s’agit tout simplement de la salle à manger, Molly prépare les colis avec le plus grand soin, activement secondée par son mari et sa maman (qui est aussi LA spécialiste du coup de fer final).

« Nous accordons beaucoup d’attention à nos paquets », explique Molly. « Nous emballons soigneusement les manteaux dans du papier de soie, nous nouons un joli ruban autour du carton et j’écris quelques mots sur une petite carte que je glisse dans le colis, pour remercier mon client. C’est une grande part du plaisir, rendre un peu magique l’instant où le paquet révélera son contenu. »

3 commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentair