Acheter sur Etsy

Vendeur à la une : Ackilée

Avr 12, 2012

par AmelieFrenchie

Etsy.com handmade and vintage goods

Qui se cache derrière la boutique Ackilée ?
Je m’appelle Marie. Originaire de Metz, je suis étudiante en design à l’école Boulle à Paris depuis maintenant 4 ans.
L’année dernière, j’ai eu la chance de réaliser un stage chez Alexandra Garrigues, qui m’a fait découvrir les techniques de coulage de la porcelaine. J’ai adoré ma découverte avec ce matériau et, quand mon emploi du temps me le permet, je retourne à l’atelier couler mes pièces, puisqu’Alexandra a mis en place une location de son atelier.

Pourquoi avoir choisi d’ouvrir une boutique Etsy pour vendre tes créations ?
Il y a encore quelques mois, je ne connaissais pas réellement Etsy. J’ai connu son principe par le blog Et Pourquoi Pas Coline.
Lorsque j’ai cherché comment vendre mes créations, j’ai trouvé que c’était le meilleur moyen pour débuter. Les boutiques demandaient un prix d’achat trop bas et je n’aurais pas pu, ou à peine, rentrer dans mes frais. J’aurais également du produire davantage, ce qui n’est actuellement pas possible par rapport à mes études.
En plus d’être une formidable vitrine internationale, Etsy m’a séduite parce qu’elle va au delà du simple site de vente classique : les treasuries, les teams et les cercles démontrent une dynamique de création qui motive !

Quelles sont tes inspirations ?
En règle générale, je m’inspire de tout ce que je peux voir. De part mes études, je me nourris d’images en lien avec la création en permanence. Internet est parfait pour ça, mais visiter une exposition, se souvenir de ses voyages sont également de bonnes sources d’inspirations.

Peux-tu nous parler de ton processus créatif, ta façon de travailler, le matériel que tu utilises ?
A vrai dire, pour l’instant je n’en ai pas de bien défini puisque je ne pratique pas assez. Cette année, mes études ne me permettent pas de passer du temps à penser et créer de nouveaux objets. Je me suis néanmoins acheter un petit carnet dans lequel je dessine parfois des idées ou principes sur le vif, que j’espère concrétiser plus tard, peut être l’année prochaine !
Réaliser un objet comprend de nombreuses étapes qu’on ne soupçonne pas ! Il faut tout d’abord un prototype de la forme souhaitée, puis il faut réaliser un moule en plus ou moins de parties. Lorsque le moule est prêt et bien sec, on peut commencer à couler la céramique, puis s’ensuit de nombreuses taches : couper, nettoyer, cuire une première fois, poncer, nettoyer, émailler, gratter, cuire une seconde fois. Il est donc nécessaire d’avoir un minimum de matériel, et de place. Sans la location de l’atelier d’Alexandra, je ne pourrais pas réaliser mes pièces.

Qu’est ce que le handmade signifie pour toi ? As-tu un objet fait-main que tu aimes plus que tout ?
Le handmade signifie pour moi qu’il y a un petit créateur derrière l’objet. C’est ce qui me plait réellement, en plus du fait que ce sont des objets à la production limitée. Je crois que mon objet fait main préféré est une petite pochette à fermeture éclair, cousue en papier, que j’ai achetée à la galerie Design Festa à Tokyo.

As-tu des boutiques Etsy préférées ?
Il y en a énormément ! Pour n’en citer que deux, j’aime énormément l’univers de Laura Kientzler et les animaux de The Good Machinery !

// Visitez sa boutique Etsy //

130127_BB_FR

12 commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentair