Acheter sur Etsy

Etsy Success: séparer vos finances personnelles et professionnelles

Fév 20, 2012

par LaetiFrenchie

Etsy.com handmade and vintage goods

Ce post a été rédigé initialement pour le manuel du vendeur US par Amanda Steinberg, dondatrice de DailyWorth.com. DailyWorth est une newsletter quotidienne qui parle de finances au féminin – en donnant des conseils pratiques, des idées pour aller plus loin et quelques fois des coups de pieds au cul.

Comment améliorer votre activité professionnelle ? Une étape simple mais incroyablement importante en matière de finance est de séparer vos comptes personnels et pros. Plus d’amalgamme entre vos comptes, plus de zones grises, plus de chèques personnelles pour des dépenses pro.

Si je remonte quelques années en arrière, je me souviens qu’au moment de mes déclarations d’impôts ou de taxes, cela me prenait 3 jours d’efforts de séparer mes dépenses persos et pros. Ouvrir un second compte en banque est très simple et la plupart du temps, gratuit. Okay, vous aurez peut-être à acheter un 2e chéquier. Mais le temps que vous mettrez à trier les données après coups est bien pire. Pensez au temps que vous pourrez gagner et utiliser pour développer vos ventes, vos services ou vos produits.

Quand votre activité devient plus qu’un hobby …

Au début, cela n’a aucun sens de se précipiter à créer un nouveaux compte et avoir une carte bleue dédiée à votre activité. Il ne s’agit que d’un loisir, n’est ce pas ? Pas forcément ! Les ventes peuvent arriver rapidement et avant même d’avoir vos premières commandes, vous devrez acheter des matières premières. Et d’un seul coup, vous aurez besoin d’un site internet, d’un comptable, de cartes de visites et de plus de fournitures – ou d’acheter des espaces de pub sur quelques sites clés. Faites vous une fleur et ouvrez une compte en banque spécialement pour vos dépenses pro.

Yelena McManaman, spécialiste du marketting des médias sociaux et fondatrice de 1Click VA, a découvert qu’il était temps de le faire quand elle et son mari ont décidé d’acheter un appartement. Son entreprise générait déjà un revenu régulier mais elle n’avait pas de compte pro séparé –  tous ses bénéfices partaient sur son compte familial et ses dépenses étaient prélevées sur sa carte bleue personnelle.  Donc quand la banque a demandé à  McManaman de connaître ses revenus, elle ne pouvait pas faire le tri. Elle n’avait pas de preuves des entrées et dépenses. Oups. « C‘est à ce moment que j’ai réalisé qu’avoir un compte pro n’était pas seulement utile pour mon entreprise, mais était également essentiel pour tous mes opérations financières à venir » rapporte t’elle.

De toute évidence, à un certain point, il est payant de séparer ses finances personnelles et professionnelles. Mais comment savoir quand le faire ?

Vous savez qu’il est temps quand …

Vous ne savez plus combien d’argent sort et rentre. Faire un budget devient une opération écrasante. Vos coûts sont en hausse et vous perdez la trace de vos créances (l’argent qu’on vous doit et que vous n’avez pas encore récupéré). Vous savez que vous devriez gagner plus sur la base de votre volume de vente. En pratique, vous n’arrivez pas à joindre les deux bouts et vous avez l’impression de n’avoir jamais assez d’argent en banque. Vous aimeriez pouvoir faire des bilans (dépenses, revenus), mais vous ne pouvez pas trouver les bonnes données (parce que tout est mélangé).

Quelques idées de ce que vous pouvez faire

Mettez en place  un deuxième compte chèque. [En France, les modalités sont un peu différentes qu’aux Etats-Unis, nous allons donc nous éloigner un peu de l’article initial]. Selon votre statut, vous pouvez opter pour un compte perso ou un compte pro séparé de votre premier compte personnel (celui que vous utilisez dans la vie courante). A titre d’exemple, si vous êtez auto-entrepreneur, un compte pro n’est pas obligatoire. Vous pouvez donc ouvrir un deuxième compte courant, pour simplifier la gestion quotidienne de votre activité. Renseignez vous sur les modalités et les coûts auprès de votre banque. Demandez éventuellement une deuxième carte bancaire. Faites en sorte qu’elle vous permette de prendre en charge les coûts d’hébergement web ou les transactions sur Paypal. Déposez sur ce compte le revenus de vos ventes. Techniquement, tous les profits sont les vôtres et vous devrez payer des impôts sur vos bénéfices. Vous ne devez pas y mettre forcément que vos profits. Pensez à vous fixer un fond de roulement toujours disponible sur votre compte pour avoir suffisamment d’argent pour couvrir les frais de votre activité.

Fixez vous comme objectif de prendre un comptable ou de faire appel à un service de comptabilité (meilleur marché qu’un employé au départ) ou utilisez un outil de comptabilité en ligne. Faites chaque mois votre comptabilité. Vous avez besoin des vrais données pour mieux comprendre quels aspects de votre activité fonctionne bien – et lesquels non.

Pour Kate Lister, fondatrice de Undress4Success.com et auteur de Undress For Success: The Naked Truth About Making Money at Home, le moment décisif fut son inspection par l’IRS (le service des impôts américain). Elle a été confronté à quelques problèmes,  notamment, la question des frais bancaires, puisqu’elles utilisaient sa carte à la fois pour ses dépenses pros et persos. « Au final, il me devait de l’argent » indique Lister. « Mais c’est sans compter sur les dépenses que j’ai du faire pour prouver mon innocence ». Depuis, elle a lancé avec succès 3 entreprises – et est devenue une fervente partisane des comptes séparés.

En séparant vos compte, les chois financiers que vous ferez personnellement (qu’ils soient bons ou mauvais) n’affecteront pas votre entreprise – et vice et versa. Cela vous permettra de mieux contrôler vos finances et être plus serain au moment de votre comptabilité.

Et vous, comment faites-vous pour gérer votre comptabilité ? Venez en discuter avec d’autres créateurs sur le forum.

Pour plus de conseils financiers, vous pouvez vous abonner à  DailyWorth.com,  une newsletter quotidienne à propos des finances faite pour les femmes. 

Ce billet fait partie de la série spéciale « Entreprendre sans faux pas » organisée ce mois-ci. Lire les autres billets sur le blog US.

Manuel du vendeur | Newsletter Success en français | Online labs |


1 commentaire

  • snowii

    Justine C. de rougeboheme a dit il y a 5 années

    Vraiment intéressant! Je n'y avait pas tout à fait penser ( en fait, je ne prenait pas cette étape au sérieux) et pourtant! Je suis presque au niveau ou cela devient essentiel depuis que mes créations sont sur Etsy et sur internet avec mon Blog. Un gros merci ! :)

Connectez-vous pour ajouter un commentair