Acheter sur Etsy

Interview statuts professionnels – Artisan en micro-entreprise

Avr 26, 2011

par AmelieFrenchie

Photos : Malam & Yann Pendaries

Après avoir découvert la couveuse d’entreprise à travers l’interview de Diane, je vous propose d’avoir à présent le retour d’expérience de Malam qui a choisit le statut d’artisan en micro-entreprise.
Malam est créatrice de vêtements et accessoires, elle a choisi très consciencieusement son statut pour vendre ses créations et vous en explique les avantages et inconvénients. Découvrez sa boutique Etsy.

Comment as-tu choisi le statut d’artisan en micro-entreprise à la chambre des métiers ?

Pour vendre des vêtements, je n’avais pas forcément beaucoup de choix de statuts à ma disposition: pour faire simple, je pouvais créer une entreprise individuelle, ou une société (EURL, SARL.. ). J’ai choisi le premier statut (entreprise individuelle) pour la simplicité de la gestion. Le statut fiscal de micro-entreprise était également le plus simple.
Lors de mes recherches, on m’a parlé du système de couveuse, mais je savais déjà exactement ce que je voulais faire, et comment commercialiser, donc je n’ai pas jugé utile de passer par cette étape.

 

 

Auprès de quels organismes t’es-tu renseignée ?

J’ai fait des recherches sur internet, notamment sur le site de l’APCE, et je me suis renseignée auprès des ateliers de Paris (voir l’interview de la directrice des Ateliers de Paris NDLR), ainsi qu’à la chambre des métiers du Val-de-Marne dont je dépends. Avant de s’immatriculer, il faut assister à une journée de présentation de la chambre des métiers, et suivre un stage obligatoire d’une semaine.

Pourquoi cela était-il mieux adapté à ton activité de créatrice ?

Pour la simplicité de la gestion. J’ai également bénéficié d’une aide à la création d’entreprise (ACCRE), qui correspond à une exonération de charges sociales pendant un an.

Le fait d’avoir choisi le régime fiscal de la micro entreprise te permet-il plus de souplesse? Cela signifie également que tu es plafonnée en terme de chiffre d’affaire ?

Oui, d’une part car je suis dispensée de l’application de la TVA (franchise en base) jusqu’à ce que je dépasse le plafond – environ 81 000€ HT de CA /an  et d’autre part car la comptabilité est simple, le calcul du revenu se fait avec un abattement forfaitaire de 70% du chiffres d’affaires.

J’ai cru comprendre que le statut artisan était plus compliqué à appréhender, car les cotisations sociales sont plus élevées, cela nécessite visiblement une formation obligatoire à la chambre de métier…?

Je ne crois pas que les cotisations sociales soient plus élevées que pour un statut d’auto-entrepreneur lorsque l’on opte pour la micro-entreprise. Ce qui est difficile, c’est que la première année, les cotisations sont calculées forfaitairement, et qu’il faut donc prévoir de pouvoir les payer quelque soit le chiffre d’affaires réalisé. Mais en ayant bénéficié de l’ACCRE, mes cotisations sont maintenant calculées sur le chiffre d’affaires que j’ai effectivement réalisé, donc il suffit de les mettre de coté au fur et à mesure.

La formation obligatoire permet d’avoir un aperçu global de la gestion d’une entreprise artisanale, sans forcément rentrer vraiment dans les détails, mais ça ne m’a pas gêné dans la mesure où j’ai déjà une formation d’école de commerce.

 

 

 

D’un point de vue administratif, trouves-tu ce statut assez simple ou plutôt compliqué ?

L’inscription n’est pas forcément très simple, car il y a des démarches à faire dans tous les sens, surtout pour bénéficier d’aides, mais une fois que c’est lancé, c’est très simple ! La comptabilité est simple à tenir, et les appels de cotisation sont réguliers (une fois par trimestre), avec un échéancier au début de l’année, donc on sait à quoi s’attendre, pas de surprise de ce côté là !

Es-tu satisfaite de ce statut ?

Pour l’instant oui, ça me convient tout à fait ! J’évoluerai peut-être vers un statut de société dans les prochaines années, mais rien ne presse…



Pour retrouver les autres articles du manuel du vendeur à propos des statuts professionnels :

 

4 commentaires

  • cutebone a dit il y a 5 années

    Merci pour ces articles, définitivement très précieux !

  • AmelieFrenchie Admin

    AmelieFrenchie a dit il y a 5 années

    J'espère que ça servira à beaucoup d'entre vous. Ces questions légales sont compliquées à aborder.

  • aide creation entreprise a dit il y a 5 années

    Aujourd'hui, lors de la création d'une micro-entreprise, l'entrepreneur individuel relève du même régime micro-social que l'auto-entrepreneur. Ensuite, il est vrai qu'en cas de dépassement de plafond de CA, tout se complique (on devient immédiatement imposable à TVA, on perd le bénéfice de l'ACCRE...).

  • AmelieFrenchie Admin

    AmelieFrenchie a dit il y a 5 années

    Merci beaucoup pour ces précisions très utiles.

Connectez-vous pour ajouter un commentair