Acheter sur Etsy

Fresh shop : The Moth

Nov 23, 2011

par AmelieFrenchie

Etsy.com handmade and vintage goods

Photo : TheMothClothing

The Moth Clothing, c’est un tout jeune label de vêtements et d’accessoires, entre hype et rétro. Des pièces uniques fabriquées à la main à partir de matériaux vintage, qui prouvent qu’on peut se la jouer écolo ET stylée. Découvrez en plus avec cette interview d’Emilie, la créatrice de la marque qui a ouvert une boutique sur Etsy tout récemment.

Qui es-tu ? 

Je m’appelle Emilie Mischler, je suis créative dans une agence de pub, et durant mon temps libre, je m’occupe de The MothClothing, ma petite marque !

Quelle est l’histoire derrière The Moth ?

Un amour pour la mode, ou en tous cas pour le vêtement. Son influence sur la psyché me fascine… Aussi, une volonté de faire quelque chose de mes dix doigts…

Un soir de spleen, mon ami Jean-Baptiste (qui est par la suite devenu le photographe de The Moth) m’a suggéré de me consacrer à un side-project. Je me suis couchée avec cette suggestion gravée dans ma tête… Au réveil, ma première pensée fut celle de fabriquer des vêtements, ce que je faisais déjà pour moi-même. Est vite venue l’évidence de ne faire que des pièces uniques. On a toutes connues ce moment étrange, en soirée, où une nana arrive, parée de la même robe ! Alors, se dire qu’on est la seule fille au monde à porter cette jupe ou ce haut, et ce pour le prix d’une pièce standardisée et fabriquée à la chaîne je ne sais où, je crois que c’est mon idée du luxe, bien plus que d’avoir payé un truc très cher. J’aime l’idée que chaque pièce soit comme une petite oeuvre d’art, un petit bout d’âme, que ma cliente s’appropriera… Qu’elle invente une histoire à ce tissu qui a vécu, et qui, juste pour elle, a été transcendé en une nouvelle pièce…

Enfin, à mon niveau, je ne tombe ainsi jamais dans la monotonie, j’ai à chaque fois la fraîcheur de la première fois…

Pourquoi avoir choisi des matières recyclées comme base dans tes créations ?

C’était une évidence pour moi ! En tant que férue de vintage, j’aime inventer une histoire à des étoffes qui ont eu une vie avant moi. Ensuite, il y a une vraie volonté éthique : upcycler de l’ancien pour en faire du neuf, du beau ; éviter la production à outrance et le gâchis. Cela me permet aussi de réduire mes frais, et donc le prix final des pièces. Et pour finir, comme je ne dispose que de quantités limitées de ces tissus, cela va parfaitement avec ma volonté de ne faire que des pièces uniques.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

C’est très terre-à-terre, mais le tissu dont je dispose est ma première base, lorsqu’il s’agit de chercher une idée pour une pièce. C’est lui qui guidera mon dessin dans un premier temps. Après, mes influences puisent dans les modes de la fin du XIXème siècle au milieu des années 60, que je mixe aux dernières lubies des défilés. Les contrastes m’attirent ! Twister des pièces strictes de détails plus rock’n’roll ; pervertir des pièces sages de détails plus audacieux…

Où travailles-tu ? Dans un atelier, chez toi ?

Je vis à Paris, et j’y dessine toutes mes idées, en ayant en tête tous les matériaux dont je dispose. Mais ma machine à coudre est en Bretagne, chez mes parents… Ainsi, dès que j’ai quelques jours de congés, je prends le train, la valise pleine de tissus, pour donner vie aux idées que j’ai gribouillées…

As-tu une autre activité hors de ta boutique Etsy ? Si oui, comment arrives-tu à concilier les 2 ? Comment organises-tu ton temps ?

Je crois qu’avoir ma machine à coudre à 400 km m’aide à concilier les deux… D’un côté, mon boulot très prenant à Paris, de l’autre, la fabrication des pièces en Bretagne lors de mes congés. Cela m’oblige à me canaliser un minimum. Et puis, comme je sors deux collections par an, cela structure mon planning. Fin décembre, je m’atèle à la fabrication des pièces de la collection été… On se donne rendez-vous début mars sur Etsy !

Pourquoi avoir choisi Etsy pour vendre tes créations ?

J’étais déjà acheteuse sur le site et j’avais eu une belle expérience. J’ai été séduite par les valeurs de DIY et de développement durable ; mais aussi par l’amour du rétro, du vintage qui semblent animer les membres… Je me retrouvais là-dedans et je me suis dit que ce serait un cocon parfait pour ma petite mite (moth). Et puis, je suis entourée de créateurs tellement doués, c’est un vrai plaisir d’y naviguer !

As-tu des conseils pour les vendeurs débutants sur Etsy ?

Ohlala, je suis moi-même une vendeuse débutante sur Etsy, ce serait très prétentieux de ma part de donner des conseils, car je crois être la première personne à en avoir besoin ! Du coup, je vais me mettre à la place d’une acheteuse et je leur dirais de ne pas négliger les photo close-up, de ne pas hésiter à raconter l’histoire de leur objet. J’adore lire ces petites choses, ce supplément d’âme qui fait toute la différence…

Sa boutiqueSon site